ROSENSTIEHL Marianne

À propos de l'artiste

Observatrice, libre et attentive, Marianne Rosenstiehl est une portraitiste virtuose de monstres sacrés.

Rien ne prédestinait pourtant cette fille de mathématicien, à devenir photographe. Après avoir fait ses classes en observant les chefs opérateurs sur les plateaux de tournages, à 23 ans elle devient la première femme photographe membre de l’agence Sygma. En 1998, 13 ans plus tard, elle intègre l’agence H&K jusqu’en 2009.

Les plus imposants et les plus exigeants sont passés devant son objectif, grands comédiens, actrices sublimes, hommes politiques au poil dru. Marianne réalise ses portraits comme on charme de somptueux animaux sauvages. Mais elle aime trop son métier pour succomber au chant des sirènes qui défilent devant son objectif. Elle a accompagné la carrière d’Isabelle Adjani, Carla Bruni, Mylène Farmer, Amélie Nothomb et Juliette Binoche, qu’elle adore plus que tout photographier, une histoire qui dure depuis plus de 25 ans et qui a donné lieu à une très belle exposition chez Artcurial en 2009.

Plus récemment elle a exposé un travail personnel “ The Curse “ dans le cadre de la sélection officielle du Mois de la Photo à Paris en novembre 2014. Ces mêmes œuvres seront exposées à Lille dans le cadre de l’exposition « Femmes, Sens dessus dessous » puis, dans la foulée, à la Melting Art Gallery dans le cadre d’une exposition personnelle.

Intriguée depuis son adolescence par l’invisibilité des règles, elle s’est penchée en tant que photographe sur la représentation de ce phénomène physiologique qui participe de la vie intime de la moitié du genre humain. Marianne Rosenstiehl aborde paisiblement par la photographie l’observation d’un tabou, de façon frontale ou décalée.

Catégories
Photographes